Connexion  

   

Calendrier  

   

Qui est en ligne  

Nous avons 79 invités et aucun membre en ligne

   

Statistiques  

Visiteurs
118
Articles
733
Compteur d'affichages des articles
1372267
   

RDV était donné à 20H25 au petit parking de la salle des longs champs. C’est en petit comité que nous sommes allés défier l’équipe de La Mézière. Bénédicte a rempli au maximum sa Golf pour

emmener Niels, Capt’ain Bruno, Emile L. et moi-même (David). Arrivé sur place à 20H45, pile à l’heure, nous avons pu retrouver coéquipiers Anthony et Emilie O. Nous étions alors fin prêt à attaquer les matchs quand « bah non, il faut attendre encore un peu, les terrains de badminton pour la rencontre ne sont disponibles qu’à partir de 21H », « ah bon, bah, y’a plus qu’à glander alors », « ah, ça y est, on a les terrains, ah maintenant, y’a en plus des filets dessus, cool, on va pouvoir s’échauffer ».

Objectif : la victoire évidemment, surtout que ça nous ferait du bien au classement. Et en plus, on est exempt pour la J8.

Les premiers matchs sont lancés : Le SH2, le SD1 et les 2 doubles mixtes. Toutes les filles de l’équipe sont sur les terrains.

Le SH2 est lancé, c’est moi qui joue. Les points s’enchainent, mon adversaire subit et a du mal à trouver son rythme. Ça me surprend moi-même. 11/4 à la pause puis le 1er set se termine vite sur le score de 21/8. Je me dis qu’il va se réveiller dans le 2e set. Le début du 2e set est un peu plus disputé mais très vite l’écart se creuse de nouveau pour arriver sur le score de 11/6 à la pause. La suite du set se déroule de la même manière, victoire 21/11, fin du SH2. Je n’ai plus qu’à aller à la douche, ah non, finalement, je vais faire un peu coach.

Direction le SH1 avec Emilie O. Emilie est bien présente dans son match, elle court partout, renvoie bien au fond du terrain et met son adversaire en difficulté. Après une âpre bataille, elle remporte le 1er set 21/15. Dans le 2e set, la bataille continue mais Emilie fait quelques erreurs, ce qui permet à son adversaire de faire la course en tête, puis de remporter le set 21/16. Un petit peu de coaching et le 3e set démarre. Le schéma du 2e set s’inverse, c’est Emilie qui cette fois fait la course en tête et remporte la victoire sur le score de 21/14.

Dans le MX1, Anthony et Emilie L. sont sur le terrain. Le 1er set est vite perdu 21/12, trop de faute de la part de notre équipe (mais en fait, je n’en sais rien parce que je n’ai pas vu le match). Ils se reprennent, ne lâchent rien et arrache le 2e set 24/22. Malheureusement, l’exploit du 2e set ne suffira pas et s’inclinent 21/14 dans le 3e set.

Dans le MX2, Bénédicte et Bruno sont à la manœuvre. Le match fut serré. Ils s’inclinent 21/18 dans le 1er set mais remporte le 2e 21/18. Malheureusement, ils perdent 21/17 dans le 3e set. Zut, ce n’est pas passé loin.

CPB : 2, La Mézière : 2, rien n’est joué. Mais Bénédicte a le genou gauche dans le sac. Elle ne peut quasiment plus courir. On exclut l’amputation pour plutôt rechercher une genouillère. Finalement, abandon de la genouillère « non, je ne vais pas mettre une genouillère, sinon ils vont voir que je suis blessé », bravo Bénédicte, belle analyse.

Lancement des matchs suivants.

Emilie L. démarre son SH2 loin à l’autre bout de la salle. On a l’impression qu’elle maitrise le sujet. D’ailleurs, on la laisse toute seule. Les points semblent défiler, on ne s’inquiète pas vraiment même si quand on regarde de temps en temps, on a l’impression de souvent voir son adversaire servir. Mais non, Emilie avait juste quelques petits passages à vide par moment. Le match est finalement plié en 2 sets, 21/14, 21/14.

Capt’ain Bruno et Anthony sont sur les terrains pour le DH. Emilie O. et Bénédicte attaque le DD et Niels commence le SH1. Nos regards sont tournés vers le DD, c’est tendu, surtout avec une Bénédicte qui ne peut quasiment pas se déplacer. Les filles réussissent malgré tout à faire la course en tête, elles sont devant à la pause et mènent ensuite 20/16. Plus qu’un petit point quand elles décident de nous faire peur en se faisant remonter 20/20. Elles s’imposent finalement 22/20. Ouf, on a eu très chaud. A côté, Niels, dans son SH1 souffre beaucoup. Son adversaire bouge bien, frappe bien, mène le jeu et s’impose dans le 1er set 21/13. C’est reparti pour le DD. On espère qu’elles vont gagner en 2 sets, le genou de Bénédicte tiendra-t-il mais surtout « est-ce que leurs adversaires vont s’en rendre compte ? ». Les filles sont en mauvaises postures au moment où on  voit débarquer nos gars du DH. Quoi ? Déjà fini ? Victoire en 2 sets 21/15 puis 21/17. Bravo les gars, vous avez levez la malédiction sur notre DH, la dernière victoire ayant été en J1. Les filles perdent finalement le 2e set 21/16. Niels, lui, est toujours en difficulté dans le SH1, il est en retard de quelques points à la pause. Pour l’instant, 4 matchs à 2 pour le CPB, l’égalité est au moins assurée, mais plus, ce serait mieux. Le 3e set des filles démarre, les points sont disputés avec un petit avantage pour nous, allez les filles. Pendant ce temps, Niels continue de subir et accuse un 20/16  dans le 2e set. Mais Niels ne lâche rien, tel un guerrier, il se bat jusqu’au bout, profite de quelques fautes de son adversaire, remonte à 20/20 et remporte le 2e set 23/21, bravo. De leur côté, les filles du DD continuent et s’imposent 21/16 dans le 3e set. Reste Niels qui a finalement complètement cramé son adversaire qui avait caché son jeu et qui avait jeté ses dernières forces dans le 2e set. Victime de crampe, le 3e set n’est plus qu’une formalité, victoire 21/5.

Fin des matchs, victoire 6 à 2, ça fait du bien. On va maintenant pouvoir aller manger et boire un verre mais sans Emilie O. qui nous abandonne pour rentrer au chevet de son mari victime d’un des virus les plus redouté de l’hiver.

You have no rights to post comments

   
© ALLROUNDER