Connexion  

   

Calendrier  

   

Qui est en ligne  

Nous avons 93 invités et aucun membre en ligne

   

Statistiques  

Visiteurs
121
Articles
600
Compteur d'affichages des articles
938100
   

Et si cette J5 était un souvenir de vacances….

SH1 : JP

Pour Jean-Pierre, la visite se passe du côté de l’ancien volcan Apoyo : vue du mirador qui donne sur sa magnifique laguna, le classement de l’adversaire ne semble pas effrayant mais la remontée de la pente qui part de la fameuse Laguna pour rejoindre la ville  de Catarina est plus dure qu’elle n’y parait : la première partie du parcours se déroule plutôt bien, mais, sur le commencement de la deuxième partie, Jean-Pierre a des signes de faiblesse et se prend du temps pour lui pour reprendre ses esprits, profiter du paysage, boire une bonne gorgée et repartir de plus belle pour arriver en premier au bout de la montée. 21-16, 23-21

CPB 1 – Bourgbarré 0

DD : Anne-Laure/Mélanie

Notre double dame se choisi le Volcan Massaya (635m) : beaucoup plus abordable, ce volcan en activité ne peut se faire à pied donc les filles prendront la navette et fonceront directement au sommet pour admirer la lave en fusion : 21-14, 21-18

CPB 2 – Bourgbarré 0

SD2 : Estelle

Estelle s’attaque à l’un des plus hauts volcans du pays situé sur la belle île d’Ometepe : le Concepción (1 610m) et l’un des plus durs à affronter. Le Volcan n’est peut-être plus en activité depuis longtemps mais ne pas s’y fier, il est bel et bien là et posera tous les problèmes possibles à notre Estelle malgré sa motivation : pente très raide, soleil, moustiques…. Mauvaise surprise, Estelle s’arrêtera en 2 sets secs 2-21 , 4-21

CPB 2 – Bourgbarré 1

SD1 : Yane

Yane choisi le Volcan Mombacho (1 344m). Semblant plus accessible que celui d’Estelle puisqu’il a la particularité d’avoir une route tracé jusqu’à son sommet, il n’en reste pas moins terrible car plus on monte, plus on a la tête dans les nuages et plus la route pavé devient glissante…. Yane a dû mal à s’y habituer et malgré quelques bons moments où ses jambes lui ont permis de prendre le dessus, elle ne terminera pas en tête et s’inclinera en 2 sets : 15-21, 12-21

CPB 2 – Bourgbarré 2

SH2 : Thomas

Thomas décide lui de partir en ballade kayak au milieu des marécages sur le Rio Istian. Il gère très bien : la première partie est plutôt calme puis dans la deuxième il devra être un peu plus vigilant lorsqu’il croisa les caïmans. Ballade au top : 6-21, 14-21

CPB 3 – Bourgbarré 2

Mx2 : Gaëlle/Adrien

Gaëlle et Adrien eux partent faire du snorkeling (palme/masque/tuba) en pleine mer. Même si la mer paraissait calme à première vue au bord, il se trouve qu’elle est en fait très agitée au large et le début du parcours est catastrophique ! Le mal de mer ? Un cachet et on repart : cela se passe mieux. Ils admirent les fonds marins et profitent du corail, des poissons, des raies de cette 2eme partie malgré le remou des vagues qui est toujours là. Dans la fin du parcours, est-ce le requin qu’ils ont aperçu au fond de l’eau qui les a déstabilisés ou le cachet qui ne faisait plus assez effet ? En tout cas, cela se finit dans la fatigue et pas comme ils l’auraient voulu : défaite 9-21, 22-20, 12-21

CPB 3 – Bourgbarré 3

DH : Jean-Pierre/Aurélien

Notre double homme part pour un trek à travers 3 volcans dans les environs de Léon. Le parcours débute au Cerro Negro (728m). Cela se déroule sans problème et nos joueurs profitent du paysage. Puis continue leur montée vers El Hoyo, un cratère de 400m de diamètre où les vents soufflaient ce jour-là un peu trop pour nos 2 joueurs qui trébuchent. Ils se relèvent et continuent la chaine volcanique vers Las Pilas. Certes les hauteurs atteintes ne sont pas les plus hautes (1088m) mais le chemin est semé de pierres non stables, de plantes urticantes à ne pas toucher, de serpents et cela en sera trop pour notre paire qui devra s’incliner : 21-19, 15-21,17-21

CPB 3 – Bourgbarré 4

Mx1 : Yane/David

Yane et David s’attaque au Maderas (1 394m), voisin du Concepción d’Estelle, situé sur l’ile d’Ometepe. Pas de chance pour eux, ce jour-là le temps n’est pas au rendez et il va falloir affronter les éléments. Le début de l’ascension début mal : beaucoup de marches sous la pluie mais ils s’accrochent, s’équipent et reprennent la main pour arriver en 1er au premier tiers. Il pleut toujours et l’eau ruisselle depuis le sommet du volcan qui parait loin. Il devient de plus en plus difficile d’avancer : coup de mou au milieu du parcours. La fin de l’ascension est accrochée, très plaisante avec de bons et de moins bons passages mais au final, ce ne sera pas eux qui auront le plaisir d’admirer la superbe laguna au sommet, eux resteront dans la brume…21-18, 18-21, 18-21.

CPB 3 – Bourgbarré 5

Et voilà un voyage qui se termine pas vraiment comme nous l’aurions voulu : comme même du plaisir, comme même une bonne bouffe pour féliciter nos adversaires mais espérons que la prochaine fois le réveil du volcan sera en nous !

   
© ALLROUNDER