Connexion  

   

Calendrier  

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
4
6
7
9
10
11
13
14
15
16
17
18
20
21
22
23
25
27
28
30
   

Qui est en ligne  

Nous avons 258 invités et un membre en ligne

   

Statistiques  

Visiteurs
114
Articles
727
Compteur d'affichages des articles
1308383
   

Pour la J6 j’avais préparé une composition d’enfer pour mâter le gévezéen à domicile. Hélas, c’était sans compter sur les aléas que la vie nous réserve parfois.

Nielsounet était en pleine fièvre estudiantine et ne pouvait se joindre à l’équipe. Des révisions mathématiques d’équations savantes faisaient torsader sa chevelure plus que d’accoutumé à lui en procurer d’horribles maux de têtes.  Il me fit savoir qu’il serait bien incapable de venir se pavaner sur le lino ne fusse qu’un bref instant.

Thierrynounet me signala d’un succinct sms que la grippe s’était emparée de tout son corps le matin même de la rencontre. Des frissons l’envahissaient de tout partout et la fièvre le gagnait. L’ancien abandonnait son vénérable poste. Dépité par son abandon je lui conseillais presque de s’empoisonner en vidant les terrines de pâtés qu’il nous avait amoureusement confectionnés pour l’après match et que nous n’aurions pas l’honneur de gouter en sa compagnie. Tout récemment, il m’informa laconiquement que le régime que je lui avais prescrit avait eu du bon car il s’était délesté de 3 petits kilos à ne rien foutre, tout seul dans son lit durant 5 jours … sinon à jouer avec le thermomètre !

Huu-Trinounet avait répondu absent à ma convocation car sa récente entorse du genou menaçait encore cartilages et ligaments. La pratique du badminton pouvant nuire au rétablissement de son articulation il laissa généreusement son tour à une plus solide paire de guibolles.

Pour finir je fus victime depuis d’un étrange mal de dos qui paralysait mes généreux mouvements musculaires. Diagnostiqué rapidement comme un lumbago par une experte de la manipulation corporelle, dite rééducative tout de même, mais auprès de qui je décidais de ne pas trop m’approcher pour qu’elle ne mette insidieusement la main sur moi j’abandonnais, à mon grand regret, ma place pour cette fois.

Me restait pour composer une équipe digne de ce nom seulement 3 bonhommes mais avec les susceptibilités suivantes.

  • Adissounet qui ne pratiquait pas le mixte 1, ni même 2.
  • Davidounet qui geignait, depuis la J6 à Betton qui s’était tenue seulement 5 jours auparavant, du faite de sa piteuse mésaventure en DH.
  • Monsieur Pasquier qui me fuyait, depuis la J6 à Betton qui s’était tenue seulement 5 jours auparavant, alors que je l’avais prénommé inopportunément « Émilie » sur la feuille de match ! Faut dire que c’est un peu compliquer de s’y retrouver dans une exhaustive liste d’Émilie qui envahie mon équipe. Elle Il avait quand même son bon numéro de licence !

Heureusement, Huu-Trinounet qui trainait sa patte dans le gymnase, put me remplacer suite à de nombreux et horribles tests, essais ou expériences fleuretant avec une attitude quasi masochiste pour vérifier la solidité de son articulation. Il me confirma qu’il était apte à jouer avec 95 % de ses moyens ! Et sauva  l’équipe pour que je puisse recomposer in-extrémiste une liste de joueurs potables se supportant dans sa discipline ou avec un partenaire de l’équipe.

MX2 : Davidounet & Bénédicte ne déméritèrent pas mais ne rapportèrent pas de point à l’équipe malgré une rencontre tendue en 3 intenses et longs sets en échouant à 19 - 21 au dernier set.

SD1 : Émilie O. fit illusion au 1er set et seulement une apparition au second set.

SD2 : Émilie N. qui craignait pour sa cheville, depuis la J6 à B…. 5 jours auparavant, botta le cul de son adversaire à l’aide d’un pied convalescent au 3ème  set après avoir laissé filer le second set sur un stupide 21 à 23 selon ses dires.

MX1 : Émilie L. & Émile Pasquier échouèrent contre une solide paire de D8 très habitués à batailler ensemble. Nos 2 joueurs ne déméritèrent pas et firent trembler leurs adversaires à la fin du second set (20 - 22) qui craignirent d’avoir à s’aventurer dans un 3ème set.

DD : Émilie O. & Émilie N. assurèrent confortablement 1 point de plus pour l’équipe sans trop avoir à se fatiguer.

SH1 : Davidounet s’activa contre un jeunot qui l’exténua. L’équipe du DD (Émilie O. et N.) à une de leurs poses durant le jeu et qui semblaient s’ennuyer fermement face à leurs adversaires vint lui porter assistance alors qu’il s’asphyxiait littéralement allongé à même le sol du gymnase à la fin du second set. Cela lui réussit puisqu’il remporta son infernal match au 3ème set. Les équipes étant à égalité sur le score de 3 partout.

DH : Huu-Trinounet & Anthoninounet combattirent deux féroces adversaires. Match très serré et énormément disputé jusqu’au second set. Seulement  ils coulèrent  à pic au 3ème set.

Nos espoirs ne reposaient plus que le SH2 pour nous octroyer un nul à cette rencontre.

SH2 : Adissounet se tenait sur le terrain central alors que toutes les activités sportives avaient cessé dans l’enceinte du gymnase à cette heure avancée de la nuit. Les échanges avaient lieux dans un silence monacal alors que les spectateurs applaudissaient à tout rompre à la fin de ceux-ci. Un joli match et un 3ème set, sur le score de 22 à 20, apporta la victoire à Gévezé.

Je m’aperçois maintenant à la lueur des résultats que le seul individu masculin ayant gagné son match de toute la soirée est celui qui s’est vu offert du réconfort par une équipe entièrement médicalisée à l’une de ses pauses ! Pourquoi ne pas appliquer cette thérapie à notre équipe si elle peut nous assurer de confortables victoires ? C’est vrai, elles sont prévenantes toutes les deux. À la J6 à Betton…seulement 5 jours auparavant je m’étais retrouvé par hasard lors de l’après match au comptoir entre les mains de l’équipe médicale. L’une, sur ma droite, me faisait des tartines de pâté et l’autre, sur ma gauche, me félicitait car je n’avais ni poux ni lentes accrochés à mes cheveux contrairement à ceux de ses gamins ! Et pour mon lumbago je vais peut-être me laisser tenter. J’offrirai bien mon dos à la science après tout.

Commentaires   

#1 Peter 15-02-2019 08:27
Beau compte rendu 8)
Dommage pour le SH2 de fin de soirée, Adissounet n'est pas passé loin de la victoire.
Vous avez remarqué que les SD était 100% Emilie des deux cotés des filets :o
Sur 8 filles qui jouaient ce soir là 5 Emilie tout de même. C'est pire que les Nathalie et les Isabelle des années 60 !!
#2 David LOUIN 23-02-2019 09:12
Quelle belle analyse ! 8)

You have no rights to post comments

   
© ALLROUNDER